NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Cime de la Bonette (2860 m) - Tinée




Prudence ! Le secteur est aussi connu pour ses avalanches. Attention aux heures chaudes au printemps.


Très jolie course à faire au printemps (enneigement tardif). Le panorama sommital est grandiose, on en profite d'autant plus qu'il y a une table d'orientation.


Fiche technique : cime de la Bonette (2860 m)
Difficulté bon skieur (bon skieur alpin si on descend à l'aplomb du sommet - S3).
Point de départ Bousiéyas (1883 m) ou dans le premier lacet 1,5 km après.
Dénivelée 875 m (ajouter 100 m si on part de Bousiéyas)
Equipement spécifique couteaux parfois utiles
Orientation Est.
Carte IGN 3639 OT.
Horaire 2 h 30 / 3 h de la voiture au sommet.


La course clés en main

Accès routier : de Nice, remonter la vallée du Var par la RN 202. Suivre la direction des stations de ski en remontant la vallée de la Tinée jusqu'à Saint-Etienne-de-Tinée. Traverser Saint-Etienne et prendre la direction du col de la Bonette (route la plus haute d'Europe). 1,5 km après le hameau de Bousiéyas, dans le premier lacet se trouve le point de départ de la course.

Montée : prendre le sentier (balises), vers l'ouest, qui traverse des alpages et traverser le torrent sur un pont en bois (10 mn). Monter, à travers bois régulièrement, sans gagner trop d'altitude. A la limite des arbres, continuer touurs en direction du sommet, en se tenant sur la gauche du vallon, ce qui permet de contourner des barres (photo). On arrive dans la grande cuvette sous le col de la Bonette. Gagner le col où l'on prend pied sur la route touristique. Du col, suivre la crête sommitale en direction du sud.
NB : il existe aussi un cheminement dans le fond du vallon, en longeant la Tinée.

Descente : par le même itinéraire.
Variante : du sommet, descendre directement à l'aplomb dans les belles pentes raides (S3 soutenu) qui permettent de retrouver l'itinéraire de montée. Attention aux avalanches, parfois importantes dans ces pentes.




Ne vous y trompez pas : l'enneigement continu n'est pas loin, juste sous les premiers arbres.