NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Mont du Grand Capelet (2935 m)
par le Pas des Conques.



Virages sautés dans un style impeccable pour Greg qui se joue des pentes raides du Pas des Conques.


Course de premier ordre du secteur Gordolasque, l'itinéraire du Grand Capelet par le Pas des Conques propose une course de ski-alpinisme complète et exigeante. Elle s'adresse à des skieurs-alpinistes expérimentés. Le cheminement vers le Pas des Conques est assez complexe, il est préférable d'envisager cette course par une météo clémente parce que le brouillard rendrait l'orientation aléatoire. Malgré ces réserves, il ne faut pas oublier l'essentiel : une course magnifique dans un vallon sauvage et austère qui débouche, en pleine lumière, au-dessus de la Vallée des Merveilles.


Fiche technique : Grand Capelet par le Pas des Conques.
Difficulté 3.2, AD+ (S4 sous le sommet, S4/S5 au Pas des Conques).
Point de départ Saint-Grat, fin de la route, 1690 m.
Dénivelée 1245 m.
Equipement spécifique Piolet, crampons.
Orientation Ouest puis sud-est.
Carte Saint-Martin-Vésubie, IGN, série bleue, 3741 ouest, 1:25 000.
Horaire 4 h 30 de l'attaque au sommet.


La course clés en mains

Accès routier : de Nice, prendre la RN 202 direction Digne. A la sortie de Plan-du-Var, après le pont, prendre à droite la D 2565 direction Saint-Martin-Vésubie. Quelques kilomètres après Lantosque, emprunter à droite la D 71 direction Belvédère. A Belvédère, prendre la D 171 direction Saint-Grat.

Montée : laisser la voiture à Saint-Grat à la fin de la route, généralement quelques centaines de mètres avant le parking d'été (section non déneigée). Gagner le Pont Brûlé, le franchir, et prendre l'ancienne piste jusqu'aux lacets. Quitter la piste à main droite pour remonter des pentes buissonneuses malcommodes (nombreuses conversions). Monter sur environ 150 m de dénivelée. Franchir à droite un petit vallonnement qui mène à des pentes plus douces. Remonter ces pentes jusqu'à un cirque, vers 2100 m, qui semble fermé par des barres rocheuses. Tirer à droite dans ce cirque. On peut franchir ce cirque par différents couloirs ou, ce qui semble le plus commode, par une rampe ascendante à gauche qui passe sous le mamelon coté 2200 m sur la carte IGN. Gagner le mamelon et s'engager, à droite, dans le vallon qui mène au Pas des Conques (ne pas trop tirer à droite, vers le vallon Lapassé). Remonter ce vallon entre d'impressionnantes parois et se porter à l'aplomb du Pas des Conques, seule brèche praticable entre ces murailles. Gagner le Pas par des pentes raides (crampons souvent utiles). Basculer sur le versant Merveilles en descendant d'une quinzaine de mètres. Prendre en direction du sommet (nord) en descendant très légèrement pour contourner des barres par la droite. On découvre alors un passage évident entre les barres en direction du sommet (voir photo ci-dessous). Le gagner par des pentes qui se redressent à son approche.

Descente : par le même itinéraire. S4 sous le sommet ; S4/S5 sous le Pas des Conques. Le reste est soutenu entre S2 et S3.