NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Cayre des Erps (2501 m)
éperon sud-ouest.




Dans la première longueur (6b ou 5c/A0) de l'éperon SW.


Beau, soutenu, aérien... qu'ajouter de plus pour cette course ? Rien si ce n'est que cet itinéraire propose du bel alpinisme classique, avec l'odeur du génépi dans la voie et des chamois qui gambadent dans le vallon. Bucolique mais e pericoloso sporgersi, comme ils disent de l'autre coté du col de Guilié.


Fiche technique : Cayre des Erps - éperon SW
Difficulté TD. 6b max., 5c obl.
Dénivelée 220 m
Equipement Quelques spits en place. Friends, coinceurs, sangles, étriers pour L1.
Ouvreurs J. Chabrier, F. Cravoisier, M. Dufranc, les 24 et 31 août 1958.
Carte IGN 3741 OT Vallée de la Vésubie.
Horaire Environ 4 h de l'attaque au sommet.


La course clés en main

Approche : garer la voiture au Boréon, sous le gîte d'étape. Remonter le vallon des Erps. Le cayre des Erps est la très belle tour de gneiss posée au pied de la paroi ouest du Pelago. Gagner le pied du cayre à vue (1h-1h30).

Itinéraire : Itinéraire assez complexe qui demande un sens de l'itinéraire affuté. Le topo qui suit est celui de J.-M. Morisset, avec quelques observations personnelles.
A gauche du couloir sud du cayre (descente), repérer l'attaque par l'observation des spits dans le ressaut surplombant qui se franchit en libre ou en artif (6b ou 5c/A0, délicat). Sortir du ressaut par la droite. Un ressaut raide amène à un pilier ; le remonter, franchir des ressauts dans un petit couloir pour atteindre un replat dans ce même couloir. Gravir un mur à droite pour atteindre une grande vire herbeuse. De la vire revenir vers la face, à gauche, au point le plus haut de la vire. Gravir la dalle à droite, revenir à gauche par un pas déversé sous un surplomb. S'élever sur des dalles raides du coté droit du dièdre, jusqu'à un autre surplomb. Traverser à droite horizontalement ; franchir un ressaut raide et traverser à nouveau à droite pour se rétablir sur un pilier peu marqué. Un pas difficile à gauche permet de le quitter. S'élever sur une dalle qui lui fait suite et traverser à droite. Un mur déversé amène à un bon relais sur une plate-forme près de la cheminée sud (IV sup., V). Du relais, revenir à gauche, franchir un ressaut surplombant, continuer à droite jusqu'à une plate-forme au pied d'un mur déversé à gauche ; le franchir et continuer verticalement par des ressauts raides jusqu'à une terrasse herbeuse (V). Gagner le sommet d'un petit pilier, au pied d'une fissure en Y. La remonter en utilisant d'abord la dalle à gauche, puis la fissure ; en sortir à droite (V +). Sur la gauche du relais, franchir un mur déversé (rateau de chèvre), puis traverser à gauche pour rejoindre une fissure en pleine face. Gravir cette fissure ascendante à droite. Un rétablissement permet d'atteindre une plate-forme. De là, gagner le sommet.

Descente : du sommet descendre dans le couloir orienté sud qui sépare le Cayre des Erps de l'ensemble du Pélago (désescalade PD). Descendre le couloir jusqu'au large coude qu'il fait dans sa partie inférieure. A l'endroit où le couloir ne devient plus praticable à pied, face au vallon des Erps, tirer dans les pentes herbeuses à droite (cairns, main courante bienvenue) et descendre environ 40 m pour trouver le premier des deux rappels (40 m pour le 2e) qui ramènent au pied du Cayre.