NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Circuit 2 jours : Cime sud de Montolivo (2751 m) - Clapier (3045 m)



La Malédie et le Clapier depuis le Balcon du Gélas.


Parcours de ski-alpinisme superbe, assez exigeant. Les opportunités de trouver de belles pentes, assez raides pour la descente, sont nombreuses.


Fiche technique : circuit Gordolasque Montolivo - Clapier
Difficulté Bon skieur alpin.
Point de départ Saint-Grat, fin de la route, 1680 m.
Dénivelée Jour 1 : 1071 m. Jour 2 : environ 1000 m.
Equipement spécifique Crampons, piolet.
Topo Alpes du Sud, Mercantour à skis. de S. et C. Lipmann. Ed. Didier & Richard
Carte Saint-Martin-Vésubie, série bleue IGN, n° 3741 ouest.
Horaire J1 : 3 h - 3 h 30 à la montée. J2 : 2 h 30 - 3 h pour le seul Clapier.


La course clés en main

Pour utiliser ces topos, reportez-vous à la carte citée dans la fiche technique.
1er jour : A Saint-Grat, garer la voiture au niveau du pont brûlé (vallée de la Gordolasque), ou quelques virages avant suivant enneigement. Emprunter la piste désaffectée qui longe la rive gauche du torrent pendant une dizaine de minutes. Remonter les belles pentes qui permettent de gagner le vallon de l'Autier (ces pentes se trouvent à droite du sentier d'été). Au lac Autier (2275 m), tirer au nord-est dans le vallon qui permet de monter à la baisse Niré. De là, gagner la baisse du Basto par quelques pentes raides. De la baisse du Basto (2695 m), on atteint rapidement (5-10 mn) la cime sud de Montolivo (2750 m - piolet, crampons parfois utiles).
Descente : il s'agit de gagner le refuge de Nice (2232 m) en descendant sur le lac Niré. Il est conseillé de rester le plus haut possible sur les pentes à gauche du lac, afin de ne pas trop pousser sur les bâtons dans les portions plates. Les 100 m de pente sous la baisse du Basto sont superbes (S4).
Variante : si vous n'êtes pas rassasiés par ce parcours, de la baisse du Basto, gagner les pentes du Chamineye. Si vous êtes amateur de forte déclivité, les pentes du versant sud de ce sommet ne vous décevrons pas.

2e jour : Du refuge de Nice, remonter les pentes issues du vallon du Mont-Clapier. Quitter ce vallon vers 2600 m pour monter vers le sommet à droite (pentes un peu raides sous le sommet). Panorama de premier ordre.
Descente(s) : si vous vous contentez de la voie normale, on redescend à Saint-Grat par le refuge de Nice. Inconvénient de ce parcours : les parties planes ou remontantes.
Deuxième possibilité de descente : du sommet, gagner la brèche Aquasciati (150 m sous le sommet), à coté de la cime Aquasciati (marquée sur la carte, 2911 m). Au sud de cette brèche, un couloir raide (piolet, crampons indispensables) descend dans une très belle combe. Au bas de cette combe, on remet les peaux pour remonter (100 m) sur une crête, à gauche de la cime de la Fous (ne pas confondre avec le pas de la Fous qui communique avec le vallon de Valmasque). De cette crête, on traverse à flanc dans les pentes du versant ouest du Chamineye puis des cimes de Montolivo. En restant bien haut dans ces pentes, on regagne la baisse de Niré. De là, redescendre sur le lac Autier puis dans le vallon de l'Autier jusqu'à la voiture.