NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Cime de Guilié (2999 m) et tour du Pélago (Vésubie).




Sommet du Guilié avec le Gélas, la Cougourde et le couloir nord de l'Agnel en toile de fond.


Course majeure de la haute Vésubie, la cime de Guilié se mérite avec près de 1500 m de dénivelée. Cette rude montée ne peut occulter l'attrait de cette course en circuit, aux points de vue variés et superbes, offrant de belles pentes de descente soutenues sans être exposées. Incontournable, cette course reste une expérience alpine qui marque son prétendant qui ne manquera pas d'y revenir régulièrement.


Fiche technique : cime de Guilié (2999 m) et tour du Pélago.
Difficulté Bon skieur - PD+.
Point de départ Le Boréon, 1500 m.
Dénivelée 1499 m.
Equipement spécifique Les crampons peuvent être utiles au sommet.
Topo Ski de Randonnée, Alpes du Sud, E. Cabau & H. Galley, éditions Olizane 2003.
Carte Argentera-Mercantour, 1 : 25 000, n° 5 séries Les Spéciales de l'IGN.
Horaire 4 à 5 h du Boréon au sommet.


La course clés en mains

Accès routier : de Nice, prendre la RN 202 direction Digne. A la sortie de Plan-du-Var, après le pont, prendre à droite la D 2565 jusqu'à Saint-Martin-Vésubie. Traverser Saint-Martin et quitter la D 2565 environ 2 km après le village dans une épingle pour prendre la D 89 en direction du Boréon. Au Boréon, se garer sous le gîte (quelques mètres après le premier lacet de la route direction Salèse).

Montée : depuis le gîte d'étape, prendre le cheminement en forêt vers le nord-est qui permet de gagner le vallon des Erps (portage fréquent dans cette partie forestière pendant environ 30 mn). Remonter le vallon des Erps. Passer sous le cayre des Erps, importante tour rocheuse détachée du Pélago. Gagner un replat, franchir le raidillon qui fait suite jusque vers 2450 m. Là, quitter le vallon des Erps, à droite pour gagner Baissette, col faisant communiquer les Erps et le vallon de Sangué. De Baissette, tirer plein nord pour gagner la cime de Guilié, dont la pyramide est skiable jusqu'au sommet.

Descente :
1) par le même itinéraire.
2) par le vallon de Sangué (tour du Pélago). Du sommet, regagner Baissette par de magnifiques combes sous la cime de la Ruine. S'engager au sud-est dans le vallon de Baissette, qui devient vallon de Sangué plus en aval. Lorsque ce vallon se réduit à une sorte d'entonnoir, il faut le quitter par la gauche (vers 2100 m), en empruntant une légère remontée au niveau d'un gros rocher. Traverser vers la gauche (direction nord-est) jusqu'à trouver des pentes bien skiables qui permettent de regagner le vallon du Haut Boréon, sous le refuge de Cougourde. Lorsqu'on a gagné ce vallon, suivre sa rive droite jusqu'au pont de Peirastrèche. Franchir le pont pour gagner la rive gauche qui ramène rapidement sur les pistes de fond du Boréon.

NB : on peut faire la boucle dans les deux sens mais il est préférable de conserver le sens décrit, la partie forestière du vallon des Erps étant peu skiable.