NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Mont Pelago (2768 m) :
couloir de gauche du Triangle




Sur les arêtes sommitales ; la fin d'une journée éprouvante.

Une course d'ampleur, difficile et splendide, qui peut présenter de jolies batailles dans un mixte délicat. La difficulté varie suivant les conditions. Lorsque la glace n'est pas au rendez-vous, le mixte rocher/neige mouillée pose de véritables problèmes d'ancrage pour les piolets et l'assurance est aléatoire (passages de V+ mixte). Cette voie est semble-t-il beaucoup plus facile avec de bonnes conditions de glace et de neige. Je vous la décris telle que je l'ai faite : avec de grosses difficultés de mixte.

Fiche technique : mont Pélago - couloir de gauche du Triangle.
Difficulté D à TD suivant conditions.
Dénivelée Environ 600 m de l'attaque à la sortie
Equipement Quelques pitons en place. Emmener tout le matériel pour le mixte difficile notamment une ancre à neige qui peut être fort utile. Friends, stoppers, broches, pitons (dont quelques extra-plats) indispensables.
Ouvreurs G. Demenge et R. Maillot en mai 1960.
Carte IGN 3741 OT Vallée de la Vésubie.
Horaire De 4 à 8 h pour le couloir suivant les conditions.


La course clés en mains

Accès routier : de Nice, prendre la RN 202 direction Digne. A la sortie de Plan-du-Var, après le pont, prendre à droite la D 2565 jusqu'à Saint-Martin-Vésubie. Traverser Saint-Martin et quitter la D 2565 environ 2 km après le village dans une épingle pour prendre la D 89 en direction du Boréon. Au Boréon, se garer sous le gîte (quelques mètres après le premier lacet de la route direction Salèse).

Approche : remonter le vallon des Erps pour découvrir rapidement la paroi ouest du Pelago. Repérer dans le bas de la paroi un triangle évident d'environ 200 m de haut. Se porter à l'attaque du couloir qui borde ce triangle à gauche (1 h / 1 h 30).

Itinéraire : remonter le couloir pour attaquer tout de suite un petit ressaut de mixte fin dans lequel il est assez difficile de s'assurer (V mixte). Remonter des pentes à environ 45° pour arriver à un nouveau ressaut mixte à franchir par la gauche (mixte délicat, V). Poursuivez au-delà de ce ressaut dans des pentes de neige ascendantes à droite sans difficulté pour vous engager dans une fine goulotte. Vous attaquez alors la pièce maîtresse du programme des figures imposées. Quelques pas de mixte permettent de rejoindre un bloc coincé qui ferme un boyau : on peut passer dans le boyau étroit (IV+, pitons) ou sur le boyau (pitons). Franchir un dernier ressaut de mixte surplombant : un piton permet de mettre un étrier pour le pied gauche (V+/A1 mixte). Relais délicat (prévoir corps mort ou ancre à neige). Par des pentes de neige plus clémentes (45°) gagner la crête sommitale à droite de la Baisse du Pélago. Tirez plein sud sur le fil de la crête (III) pour gagner le sommet (45 mn) et gardez un peu de concentration pour la descente, délicate.

Descente : par la voie normale. Du sommet tirer au sud sur la crête pour trouver une grande combe qui semble descendre directement sur le Boréon au sud-ouest. Descendez cette combe et franchissez-là à main droite environ 250-300 m sous le sommet. Elle mène à une crête secondaire orientée au sud-ouest. Franchir cette crête pour basculer à nouveau sur le vallon des Erps. De là, un couloir, quelques gradins rocheux (toujours en tirant vers le sud) et votre sens de l'itinéraire doivent vous permettre de regagner le vallon des Erps. Pour éviter toute mauvaise surprise lors de votre descente, repérez-là depuis le bas lors de l'approche (il n'est pas inutile de se procurer un topo de rando pour aider cette reconnaissance).