NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact

ALGERIE | MAURICE | INDE | EGYPTE | MAROC


Trek dans le Tassili n'Ajjer.




Les tours de grès rose de Tamrit.



Arche d'In ItinenJ6 – Dernière balade sur le Tassili.

Debout vers 5 h 30, je retourne flâner dans la Vallée des Cyprès, juste pour le plaisir d’être absolument seul dans un des endroits les plus extraordinaires du Sahara. Après le petit déjeuner, la marche reprend. Nous observons encore trois cyprès d’un autre âge qui précèdent une forêt de tours de grès. A In Itinen, une délicate et fantastique arche de pierre se découpe dans le ciel bleu. Nous visitons encore quelques grottes ornées de peintures : bovidés, chameaux, chars, scènes érotiques… quelle richesse. Rien n’échappe à Chouayeb, en suivant des traces dans le sable, il nous débusque un lézard fouette-queue. Il le ramène au campement pour le montrer à Ahmed, aujourd’hui aide-cuisinier mais bientôt guide à son tour. Après la pause et l’indispensable sieste, nous visitons encore deux grottes remarquablement ornées : Tamalet (girafes) et Issaoualafan (antilopes). L’imagination continue de galoper, reconstituant une savane africaine dans ce décor aujourd’hui vierge. Chouayeb repère une vipère à cornes, embusquée sous une touffe d’herbe. Le bivouac se fait à Ouanaraben, à proximité de la descente. L’atmosphère y est un peu lourde ce soir. Nous apprendrons plus tard que Sidi-Ali était endeuillé par le décès d’un cousin proche, dans un accident de la route.



J7 – Retour à la civilisation.

Aujourd’hui nous descendons du Tassili. La fin du séjour approche. Didier s’illustre en oubliant son appareil photo lors de la dernière pause, ce qui lui impose un exercice supplémentaire pour remonter récupérer le précieux objet. Les 4x4 nous ramènent à Djanet et nous filons immédiatement au hammam, luxe délicieux après une semaine de toilette à la lingette pour fesses de bébé. En ville, nous faisons un détour par la casbah, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous jetons également un coup d’œil aux jardins de la célèbre palmeraie. Après quelques achats, nous filons vers notre dernier bivouac, à proximité de l’erg Admer. Nous traversons de véritables prairies verdoyantes, conséquences des pluies récentes, ou s’ébattent quelques cigognes qui Jo à Djanetferont bientôt route vers l’Europe. La dernière soirée est évidemment un peu triste mais il semble que tout le monde soit ravi de ce formidable séjour.



J8 – Algérie, à bientôt.

Avant de prendre l’avion, Chouayeb nous guide pour une dernière balade. Les rochers de la Vache qui Pleure nous permettent d’observer de remarquables gravures représentant des bovidés. Puis nous sautons de dune en dune pour les derniers instants de plaisir au Sahara. Le transfert à l’aéroport est suivi d’une longue attente, liée aux horaires aléatoires du charter. Il faut embarquer, j’ai le cœur serré de quitter ce pays et ces gens qui nous ont formidablement accueilli. Mais le rendez-vous est pris, je reviendrai dès que possible.


Chouayeb, Sidi-Ali, Ahmed, merci, tanemmert.

Merci aussi à vous, compatriotes, agréables compagnons de voyage.