NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Circuit 2 jours : Boréon-Argentera-Madone
Boréon - Cime de Guilié - Pas du Brocan - Refuge Genova - Col de Fenestrelle - Refuge Soria - Col de Fenestre - Pas des Ladres - Boréon




La cime de l'Agnel et son couloir nord dominant le refuge Genova où on passe la nuit.


Itinéraire absolument sublime, sauvage et grandiose. La descente entre le pas du Brocan et le refuge Genova est un des morceaux d'anthologie de la région. Du grand ski !


Fiche technique : circuit Boréon-Argentera-Madone
Difficulté Bon skieur alpin.
Point de départ Le Boréon, gîte d'étape, 1500 m.
Dénivelée Jour 1 : 1700 m. Jour 2 : 1300 m.
Equipement spécifique Crampons, piolet.
Carte Argentera Mercantour, série les spéciales de l'IGN, n°5, 1 : 25 000.
Horaire compter entre 6 et 8 heures de course par jour.


La course clés en mains

Accès routier : de Nice, prendre la RN 202 direction Digne. A la sortie de Plan-du-Var, après le pont, prendre à droite la D 2565 jusqu'à Saint-Martin-Vésubie. Traverser Saint-Martin et quitter la D 2565 environ 2 km après le village dans une épingle pour prendre la D 89 en direction du Boréon. Au Boréon, se garer sous le gîte (quelques mètres après le premier lacet de la route direction Salèse).

Itinéraire

Pour utiliser ces topos, reportez-vous à la carte citée dans la fiche technique.

1er jour :
Garer la voiture au Boréon sous le gîte. Remonter le vallon des Erps en direction du col de Guilié (2639 m), à ne pas confondre avec le col du Mercantour au fond de ce même vallon mais plus à l'ouest). Deux itinéraires permettent de gagner la cime de Guilié (2999 m) :
1) Avant les pentes plus raides qui mènent au col de Guilié, tirer à droite sur une rampe qui monte à la baisse de Baissette. De là, remonter au nord sur la pyramide sommitale du Guilié.
2) Gagner le col de Guilié et tirer vers l'est coté français, puis dans un vallonnement, qui permet de gagner le pied de la pyramide sommitale du Guilié.
Du sommet du Guilié, descendre en direction du col de Guilié, puis traverser à flanc en restant le plus haut possible sous les barres du Brocan (3054 m). A l'aplomb du Brocan, sous un contrefort sommital très pointu (au niveau du point coté 2690 m sur la carte), remettre les peaux pour remonter en direction du Pas du Brocan (ou Colle di Brocan, 2886 m). Du Pas du Brocan, entamer une somptueuse descente de 900 mètres sur le refuge Genova (2010 m). Faire attention en descendant : dans la partie basse de la pente, tirer à droite, en essayant de rester à flanc. Cela, permet d'éviter les barres qui coupent le bas du cirque et de gagner le refuge avec de la pente.
Nuit au refuge Genova : non gardé en dehors de l'été, mais il y a un refuge d'hiver.

2e jour :
Du refuge, descendre sur le lac pour aller chercher à l'ouest le bas du vallon de Fenestrelle. Remonter ce vallon. Attention, le bon itinéraire remonte les pentes raides de droite et non le couloir encaissé qui pourrait sembler plus évident à gauche. On gagne le col de Fenestrelle (2462 m). Du col, enlever les peaux pour une très belle descente de 500 mètres sur le Piano del Praiet (1809 m) devant le refuge Soria-Ellena. On remonte ensuite le vallon qui mène au col de Fenestre (600 m de dénivelée). Du col de Fenestre (2474 m), descendre vers l'ouest sous les pentes issues du Pas des Ladres. Remonter au Pas des Ladres (2448 m), descendre sur le lac de Trecolpas pour rejoindre ensuite le vallon de Peirastrèche qui ramène au Boréon.


Conseils :
Eviter de faire cette course trop tard dans la saison pour éviter de faire trop de portage dans le vallon des Erps ou à la descente sur le Boréon.
Eviter de faire cette course trop tôt dans la saison, on se gèle vraiment au refuge Genova.
Conclusion : la période entre le 1er et le 15 avril, par bon enneigement, est un bon compromis.