NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Cayre de la Madone (2532 m) :
éperon des Templiers (variante droite).



Fin de la troisième longueur, dans la variante.


L'éperon des Templiers reste un itinéraire méconnu et peu parcouru du secteur de la Madone de Fenestre, pourtant très fréquenté des alpinistes méridionaux. L'itinéraire que nous vous proposons ici s'écarte du tracé originel en L3, pour parcourir un long dièdre-cheminée dont l'escalade est assez soutenue et dont le rocher demande un peu d'attention. Cette voie se déroule entièrement en terrain d'aventure, l'équipement y est inexistant - ou presque (1 piton) - malgré des passages raides, soutenus et exposés dans le cinquième degré. Elle s'adresse donc à des alpinistes au moral solide et totalement autonomes dans la pose des protections.


Fiche technique : Cayre de la Madone, éperon des Templiers (variante droite).
Difficulté D+.
Ouvreurs G. Cerruti, R. Deleuse et P. Mangan le 22 octobre 1972, pour l'itinéraire originel.
B. Duquesnoy et D. Gueyffier, le 25 mai 2006 pour la variante ?
Point de départ Pont sur le torrent de la Madone de Fenestre, 1980 m.
Dénivelée Environ 170 m de dénivelée pour la voie.
Equipement Terrain d'aventure, quasiment aucun équipement à demeure. Emporter un jeu de coinceurs complet, un jeu de friends (petits et moyens surtout), 4-5 sangles et des pitons.
Carte IGN 3741 OT Vallée de la Vésubie.
Horaire 3 h pour la voie.


La course clés en main

Accès routier : de Nice. Remonter la RN 202, direction Digne. A la sortie de Plan-du-Var, à droite après le pont, remonter la D 2565 jusqu'à Saint-Martin-Vésubie. A la sortie de Saint-Martin-Vésubie, prendre la D 94, jusqu'au pont sous le refuge de la Madone de Fenestre.

Approche : depuis le pont, prendre le sentier qui part vers l'est puis, derrière la vacherie, remonter à droite le raidillon qui borde le vallon du Ponset. Au premier replat, quitter le sentier et prendre à gauche une sente peu marquée. Elle franchit une barre et donne accès à des éboulis sous la face sud des Cayres de la Madone. Se porter à l'aplomb de l'éperon gauche du Grand Cayre.

Itinéraire :
* L1 : attaquer dans des dalles grises en ascendance à gauche et remonter la fissure-cheminée orange qui suit (IV+, V, soutenu et exposé, 1 piton). Sortir à gauche sur le fil de l'éperon lorsque la fissure s'estompe et laisse place à un mur lisse (ne pas aller sur la vieille plaquette spéléo). Relais sur becquet.
* L2 : à gauche du fil, remonter des dalles (IV+) pour accéder à des gradins faciles. Relais sur becquet au pied de la grande cheminée au centre de l'éperon.
* L3 : remonter la cheminée sur toute une longueur de corde (50 m, V, exposé). Relais sur becquet au sommet de l'éperon.
* L4 : suivre le fil de l'arête, gravir un gendarme et descendre à une brêche (III+). Suivre l'arête et faire le relais dans un arbre.
* L5 : gravir le mur (III) qui suit et sortir à gauche de l'arête. Suivre une vire à gauche. Au bout de la vire, forcer une belle dalle (un pas de V). Relais au sommet du gendarme.
* L6 : descendre de l'autre coté du gendarme (III) et remonter le couloir qui lui fait face (IV).
* La fin se fait à corde tendue dans des gradins faciles à gauche qui donnent accès au sommet.

Descente : du sommet descendre par une sente marquée en suivant l'arête Est de la montagne. On contourne un petit gendarme par le nord en restant près du fil de l'arête. La désescalade est facile et ne nécessite pas de corde. Sous le gendarme, toujours vers l'est, on atteint une brèche d'où part, à main droite, un couloir délité mais facile à descendre. Ce couloir ramène dans la combe du Ponset où on retrouve l'itinéraire d'approche.
NB : Attention, plusieurs cordées se sont trompées dans la descente et ont posé des anneaux de rappel au niveau du gendarme. Ne pas emprunter ce rappel dangereux (chutes de pierres). Si vous tombez sur ce rappel, remontez de quelques mètres en direction du fil de l'arête vous apercevrez l'itinéraire de descente évident et facile.