NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Baou de Saint-Jeannet : le Jardin Suspendu.



De la technique à faire parler dès la première longueur.

Le Jardin Suspendu demeure l'une des plus jolies voies de la Grande Face du Baou de Saint-Jeannet. L'escalade, très soutenue et variée, présente constamment des difficultés plaisantes à résoudre pour le grimpeur. Au vu des cotations par longueur, le TD+ peut paraître un peu généreux, mais que l'on ne s'y trompe pas, la difficulté constante - même dans le V - demande toujours une certaine intensité. De plus, l'équipement est parfois assez éloigné et les cotations du Baou n'ont pas la réputation d'être usurpées.

Fiche technique : Le Jardin Suspendu - Saint-Jeannet.
Difficulté TD+.
Dénivelée 200 m.
Equipement Spits. Anneaux, coinceurs et friends utiles.
Horaire 4 h.
Ouvreurs F. Cravoisier, M. Dufranc, F. Ruggeri en 1958. M.-C. Bourdoncle et J. Gounand en 1973 pour la première longueur et la fissure de la 7e.
Orientation Sud-ouest.


Approche : traverser le village de Saint-Jeannet par la rue Sainte-Barbe, la rue du Château et la rue Sainte-Claude. Suivre la route jusqu'à la chapelle de Notre-Dame-des-Champs. Derrière la chapelle s'élève un sentier betonné. Le suivre jusqu'à un ressaut rocheux. Prendre le sentier qui part à gauche. Suivre ce sentier jusqu'au moment où il rejoint un couloir rocheux qui mène au pied de la grande face. Remonter ce couloir, parfois par de l'escalade facile (1 spit dans le passage le plus délicat) et en sortir par la gauche. L'attaque se situe immédiatement à droite de la grotte caractéristique du Jardin suspendu.

 

Itinéraire :

* L1 : attaquer à droite de la grotte, traverser à gauche au-dessus de la grotte (6a qui réveille) et gagner un bosquet - le Jardin Suspendu - où on fait le R1 (1 spit + anneau sur arbre).

* L2 : gravir la dalle puis le surplomb au-dessus du relais (V+) puis par une succession de mur gagner le R2 sur une terrasse.

* L3 : traverser 2 m à gauche du relais puis suivre un système de fissures soutenues (V+) jusqu'à la vire de R3.

* L4 : traverser de 5-6 m à gauche du relais, remonter une fissure en rochers brisés qu'on quitte pour la droite à mi-hauteur. Sortir sur la vire de la Dominante par un mur à gouttes d'eau (V) où on trouve R4.

* L5 : traverser 20 mètres à droite (facile) jusqu'à un bosquet sous la fissure-dièdre orangée des longueurs suivantes. Relais sur arbre.

* L6 : remonter la fissure-dièdre, dans du rocher de qualité douteuse au début, jusqu'à la niche de R6 (ensemble de V voire V+, parfois athlétique).

* L7 : franchir deux surplombs successifs (V) puis traverser à gauche vers un arbre mort. Finir la longueur en contournant des blocs surplombants par la gauche, puis en traversant au-dessus de ces derniers vers la droite. On rejoint alors la Dominante (manque un spit à R7, anneau ou friend utiles).

* L8 : remonter le long d'une énorme lame de calcaire, franchir une vire, puis prendre le mur de variante de sortie de la Dominante : une belle dalle grise en V. R8 à la sortie de la dalle (50 m).

* L9 : suivre une succession de murs (IV+) qui mènent au sommet. R9 sur lunules.


Descente : par le sentier de la voie normale du Baou (45 mn). Du sommet, suivre le balisage jaune.