NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Crêtes de la Blanche (2534 m) et de Rougne (2676 m).




Sur la Crête de la Blanche, avec la Crête de Rougne dans le prolongement.


Superbe balade, le parcours de la Crête de la Blanche, festonnée de corniches, se révèle particulièrement esthétique. Pousser ensuite jusqu'à la Crête de Rougne permet de donner un peu d'ampleur à ce bel itinéraire. La topographie douce de ces hautes combes et les nombreux sommets alentours permettent de multiples combinaisons et variantes. On peut également facilement jouer avec les orientations pour choisir sa qualité de neige.


Fiche technique : crêtes de la Blanche et de Rougne.
Difficulté F+. S2-S3 max.
Point de départ Bousiéyas, juste avant le dernier lacet sous le village (parking, panneaux), 1880 m. NB : la course peut commencer plus bas si la route est enneigée.
Dénivelée 840 m.
Equipement spécifique -
Carte Haute Tinée 1, IGN Top 25, 3639 OT.
Horaire Compter 4 h pour la boucle, sans se presser.


La course clés en main

Accès routier : de Nice, remonter la vallée du Var par la RN 202. Suivre la direction des stations de ski en remontant la vallée de la Tinée jusqu'à Saint-Etienne-de-Tinée. Traverser Saint-Etienne et prendre la direction du col de la Bonette (route la plus haute d'Europe). Juste avant le dernier lacet sous le village se trouve le point de départ de la course.

Montée : prendre la piste qui traverse la Tinée sous le parking. La quitter rapidement pour remonter le vallon de l'Alpe en direction du sud-ouest. Remonter le vallon à gauche du torrent (rive droite). Vers 2250 m, obliquer à gauche dans le vallon du Jas des Mélèzes et gagner un collet sur la Crête de la Blanche entre le point côté 2495 m et la Cime de la Blanche. Monter à la cime, puis suivre la crête jusqu'au col de la Blanche (2493 m). Là, passer par la droite sous la Crête de Rougne, trop rocheuse pour être praticable, et gagner une facette orientée au NE sous son point culminant. Gagner le sommet par cette facette.

Descente :
1) Par le même itinéraire. Présente peu d'intérêt.
2) Par le vallon de Chaufrède, au nord, qui conserve souvent une belle neige poudreuse. Du sommet, tirer au nord pour passer à gauche de la Pointe de Colombart et gagner le col du même nom (2539 m). Basculer à droite dans le vallon de Chaufrède qu'on descend jusqu'à la Tinée (qui n'est encore qu'un torrent). La franchir par un pont vers 2000 m. Il permet de regagner la route environ 1 km au-dessus de Bousiéyas. Par bon enneigement, il doit être possible de regagner la base du vallon de l'Alpe skis aux pieds en restant en rive droite de la Tinée.



Le cheminement sur les Crêtes de la Blanche.