NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Cime de Rocaillon (1444 m) : huit par Béasse et le col de la Porte.

Alternance de sous-bois magnifiques...


Belle boucle perchée au-dessus de la moyenne Vésubie qui présente une grande vériété de sentiers et de paysages. Le long travers qui mène à Béasse, puis au col de Porte, offre une succession de montées/descentes joueuses, entre marnes et sous-bois enchanteurs. Au col de Porte, on peut se contenter de la première partie du circuit et entamer la descente sur le Suquet (environ 1050 m de dénivelé), ou continuer de s'élever vers la cime de Rocaillon, qui offrira encore un beau sous-bois, sur tapis de feuilles mortes, aux courageux.


Fiche technique : cime de Rocaillon par Béasse et col de la Porte.
Difficulté M3/T4/E4 (2 courts passages très exposés).
Dénivelés positif/négatif 1650 m.
Distance 36 Km.
Point de départ Le Suquet, 340 m.
Terrain dominant Routes et sentiers à la montée / sentiers à la descente.
Cartographie

3741 ET  Vallées de la Bévéra et des Paillons.

3741 OT Vallée de la Vésubie.

Horaire indicatif 6 - 7 h.



Accès routier

Nice > vallée de la Vésubie > le Suquet (vaste parking après l'auberge).

 

Itinéraire

Du Suquet, prendre la route de la Vésubie vers le nord et bifurquer à droite au tunnel. A la balise, descendre sur la passerelle et prendre le sentier qui remonte en face (portage 200 m) jusqu'à regagner la route de Loda. La remonter jusqu'à la balise 163 après le hameau des Crottes.

Prendre le début d'un long travers, en atteignant d'abord le col de Rabon (b. 164), puis la baisse de Béasse (passage très exposé, b. 167). Descendre puis remonter sur Béasse, hameau en ruines, et continuer à suivre l'unique sentier jusqu'à la balise 119. Prendre à droite vers les grandes de Raimonaudo, et retrouver la route D 73 (b. 120). Remonter cette route jusqu'au col de la Porte (b. 189).

Descendre le sentier qui file au sud, ne pas manquer la première bifurcation à droite et remonter vers la D 73. La descendre à droite pour gagner le col Saint-Roch. Là, prendre la D 2566 en direction de Peïra Cava, pour atteindre la baisse de la Cabanette (b. 47). Un sentier (poussage) en direction du SO permet de gagner la cime de Rocaillon.

Du sommet, prendre vers le NO un petit sentier pas très propre qui ramène sur la D 2566 au niveau de la balise 193. Traverser la route pour trouver la suite du sentier, en sous-bois, qui ramène au col de Porte.

Suivre la piste au NO jusqu'à la balise 194. Là, descendre à droite sur le GR 510 (balisage discret) qu'on suit jusqu'au terminus de la course. Au niveau de la chèvrerie, le balisage se perd un peu : il faut suivre globalement une direction NO au-dessus de la piste d'exploitation. La trace devient ensuite évidente. Prudence dans le passage très exposé au-dessus des barres, avant le final cassant qui arrive au Suquet.




... et de roubines joueuses.