NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Pointe André (2679 m) : éperon sud.




De la grimpe avec vue panoramique sur les lacs de Prals.


L'éperon sud de la Pointe André est un classique. A juste titre car cette voie très abordable présente 200 m de très beau rocher, plein sud, aussi est-il possible de gravir cet itinéraire en hiver, lorsque le soleil et le vent se montrent cléments.


Fiche technique : pointe André, éperon sud.
Difficulté D.
Point de départ Pont sur le torrent de la Madone de Fenestre, 1980 m.
Dénivelée 200 m d'escalade ; 829 m du parking au sommet.
Ouvreurs S. Lippmann, G. Demenge, J. Vernet, le 31 mars 1957. M.-A. Demenge, E. Viglieno, G. Demenge, E. Isch-Wall, le 3 juillet 1961 pour le 1er parcours intégral
Equipement Quelques spits en place. Friends, coinceurs, sangles indispensables.
Carte IGN 3741 OT Vallée de la Vésubie.
Horaire 2 h de l'attaque au sommet.
Orientation Sud.


La course clés en main

Approche : garer la voiture à la Madone de Fenestre au niveau du pont passant sur le torrent. Prendre le sentier en direction de la vacherie. Remonter ensuite à droite, le vallon du Ponset jusqu'à la Baisse des Cinq Lacs. De la Baisse, tirer à gauche par une sente à flanc de versant en direction de la pointe André. Gagner le pied de l'éperon sud en surmontant une terrasse facile.

Itinéraire :
* L1 : attaquer le mur au pied de l'éperon (IV-, 1 spit, 20 m). Faire le relais sur une terrasse.
* L2 : remonter un dièdre à gauche du fil de l'éperon et revenir sur le fil (IV+, 1 spit, 40 m).
* L3 : attaquer une zone plus facile (III), parfois herbeuse, et traverser à droite de 3-4 m dans le haut de la longueur, après un petit pin cembro. Relais sur un gros bloc au pied d'une fissure équipée.
* L4 : remonter la fissure au-dessus du relais, puis en légère ascendance à gauche, gagner le pied du dièdre forçant le ressaut final où on fait le relais (V-, 2 spits, 40 m).
* L5 : remonter le dièdre, en sortir par la droite, où on trouve un relais à quelques mètres du sommet (IV, 1 spit).

Descente : du sommet descendre l'arête est, en direction de la brèche André, jusqu'à une terrase qui la domine où on trouve un rappel (spits + chaîne). Descendre par un rappel de 50 m ou deux de 25 m. A la brèche, coté sud, on trouve un autre rappel qui donne accès à la combe de Prals où on retrouve l'ininéraire d'approche.

Enchaînement : on peut poursuivre agréablement cette course par l'arête ouest du Neiglier (1 h, AD). On emprunte cet itinéraire à la brèche André, accessible par la descente décrite ci-dessus.