NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Mont Neiglier (2786 m) : arête ouest.




A cheval sur la première longueur de l'arête.


L'arête ouest du Neiglier est rarement entreprise comme seul objectif de course. Elle présente surtout de l'intérêt pour prolonger le plaisir de l'escalade après une voie dans la pointe André : voies modernes, traversée des arêtes, éperon sud... Un plaisir à ne pas négliger, d'autant plus que le rocher y est un très bon gneiss.


Fiche technique : mont Neiglier, arête ouest.
Difficulté AD.
Ouvreurs C. Jacquin et P. Piguet le 31 juillet 1938.
Dénivelée Environ 200 m depuis la brèche André.
Equipement Rare, 2 pitons aperçus lors de notre passage.
Carte Alpes sans frontières, Argentera-Mercantour, 1 : 25 000. N° 5 de la série Les Spéciales de l'IGN.
Horaire 1 h depuis la brèche André.


La course clés en main

Approche : il faut gagner la brèche André par une des voies de la pointe André ou par le couloir nord, classique au printemps.

Itinéraire : de la brèche André, tirer une première longueur sur le fil de l'arête (III). Faire le relais sous la facette raide (1 piton). Tirer une deuxième longueur en évitant la facette raide par une traversée à gauche, puis en remontant une fissure (III+, piton). Rester sur la face nord pour remonter aisément en direction de l'arête. Au sommet de ce premier bastion, l'arête devient plus facile (II) et permet une progression à corde tendue jusqu'au sommet du Neiglier.

Descente : facile, on la repérera à la montée, quelques dizaines de mètres sous le sommet. Il s'agit du grand couloir oblique, sous des dalles cuivrées, qui descend vers la combe de Prals.