NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Cime sud de l'Argentera (3297 m) :
éperon Campia ou éperon central ouest.




Dans l'immensité de l'éperon. En arrière-plan, le vallon de l'Argentera.


L'éperon Campia est considéré comme la voie royale pour gravir le point culminant des Alpes maritimes. Il s'agit d'un itinéraire de grande ampleur ouvert par le talentueux alpiniste piémontais Matteo Campia. J'ai eu la chance de rencontrer cet homme il y a quelques années, au retour d'une escalade au Corno-Stella, et c'est avec un plaisir non dissimulé que j'avais pu échanger quelques mots avec lui.
L'éperon Campia s'adresse à des alpinistes expérimentés. Il faut d'abord bien repérer son attaque depuis le refuge Bozano parce qu'il n'est pas facile de se situer le matin, dans l'immense dédale de couloirs et d'éperons de ce vaste et complexe versant. Ensuite, il est impératif de s'engager dans cette course avec une météo sûre. Une retraite serait aléatoire et difficile. Enfin, il est important de tenir un horaire et d'attaquer tôt pour sortir à une heure raisonnable.


Fiche technique : Argentera, cime Sud, éperon Campia.
Difficulté D.
Dénivelée 700 m pour l'ensemble de l'éperon.
Equipement Terrain d'aventure. Quelques pitons en place. Coinceurs, friends et sangles indispensables.
Ouvreurs M. Campia, N. Gandolfo, A. Quaranta le 8 août 1937.
Carte Alpes sans frontières, Argentera-Mercantour, 1 : 25 000. N° 5 de la série Les Spéciales de l'IGN.
Horaire 5 à 7 heures du refuge au sommet.
Orientation Ouest.


La course clés en main

Approche : à Terme di Valdieri, suivre la piste en terre jusqu'à un panneau indiquant l'accès au refuge Bozano (Gias delle Mosche, 1600 m, parking). Laisser la voiture à cet endroit. Suivre le sentier qui mène au refuge Bozano (2h / 2h30).
Du refuge Bozano, gagner le pied du couloir de la Forcella et gravir à droite des banquettes pour accéder à une vire qui passe sous l'éperon du Promontoire. Suivre la vire (cairns) en ascendance à droite jusqu'à un large couloir qu'on traverse. On prend pied sur une vire blanchâtre (cairn), la suivre toujours en direction de l'éperon. Traverser un nouveau couloir et gagner le pied de l'éperon qui délimite le couloir au sud (1h).
NB : il ne s'agit pas de l'approche classique décrite dans d'autres topos, cette dernière étant délaissée maintenant (mauvais rocher) au profit de celle donnée ici et suggerée par le gardien du refuge Bozano. Il est possible qu'il faille préférer l'ancienne approche lorsque la neige est encore présente : du refuge, descendre et contourner le promontoire sous l'éperon du même nom. Gagner la vire blanchâtre par un couloir puis des roches brisées.

Itinéraire : très logique, toujours prendre au plus facile près du fil de l'arête.
Attaquer l'éperon par le fil et franchir plusieurs gendarmes successifs sans réelles difficultés (III, III+). Passer sur le versant nord pour trouver le premier passage de IV et faire le relais sur une plate-forme. Contourner un gendarme par le sud et gagner le sommet d'un gendarme plus élancé où se trouve un rappel (on peut éviter le rappel en contournant le gendarme par le nord, IV). Descendre à la brèche par le rappel. Attaquer la paroi qui suit à droite du fil (IV+, 3 pitons) et gagner une plate-forme (1 piton de relais). Tirer ensuite trois longueurs de 50 m (IV-, III) puis gagner un rappel surplombant une brèche. Descendre par le rappel (6-7 m) à la brèche. Par la dalle à droite (IV+, 2 pitons), rejoindre l'arête qui se couche. Prendre pied à droite dans les gradins qui conduisent au sommet (croix visible) sur 200 mètres.

Descente : par la voie normale. Elle est évidente, il suffit de suivre la très longue vire qui traverse toute la paroi SE. Elle amène à une première brèche qu'on traverse. On contourne un rognon rocheux par la gauche et on gagne le Passo dei Detriti. D'ici, on bascule sur le refuge Remondino au SW, puis un sentier descend sur le Piano della Casa del Re. De là, on regagne le parking par la piste (3h).