NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Cayres de Cougourde - cime IV (2892 m),
arête sud-ouest.




Un régal de gneiss compact, à savourer sans modération.


Un très bel itinéraire, très abordable, et au rocher optimal, comme souvent à la Cougourde. Il s'agit d'une vielle voie classique, dont l'équipement a été repris lors de la campagne de rééquipement en 2000/2001. Aujourd'hui, si les spits inox ont remplacé les pitons rouillés, ils sont moins d'une dizaine dans toute la voie, aussi reste-t-il nécessaire de s'équiper d'un bon choix de coinceurs pour se protéger correctement.


Fiche technique : Cougourde, arête sud-ouest.
Difficulté AD+.
Ouvreurs P. de Thiersant, P. Rouyer, J. Tordo, R. Toumayeff et J. de Villeroy le 5 juillet 1927
Point de départ Le Boréon, parking supérieur. 1650 m.
Dénivelée 300 m de l'attaque au sommet.
Equipement Spits, à compléter par coinceurs et friends.
Carte IGN 3741 OT Vallée de la Vésubie.
Horaire 3 h pour la voie.
Orientation Sud-ouest.


La course clés en main

Accès routier : de Nice. Remonter la RN 202, direction Digne. A la sortie de Plan-du-Var, à droite après le pont, remonter la D 2565 jusqu'à Saint-Martin-Vésubie. De Saint-Martin-Vésubie, gagner le Boréon et le parking supérieur au bout de la route.


Approche : du parking, prendre le sentier du refuge de Cougourde. Gagner le refuge puis continuer au nord en direction du lagarot des Sagnes. Au lagarot, prendre à droite la sente (cairns) qui s'élève en direction de la combe de Cougourde (éboulis pénibles). La suivre jusqu'au pied de la paroi sud (2h / 2h30).


Itinéraire :

* L1 : R0 en contrebas du sentier (1 spit). Traverser sur une longueur à gauche (III). R1 sous un surplomb.
* L2 : forcer le surplomb au-dessus du relais, remonter le dièdre qui suit et en sortir par la droite (IV+, 3 spits).
* L3 : prendre vers le dièdre à gauche (1 spit) puis encore à gauche dans une cheminée (IV+). Relais sur une terrasse à gauche.
* L5 : remonter la dalle qui suit à droite (1 spit).
* L6 : franchir la dalle puis le surplomb (1 spit, IV) qui permet de sortir à l'épaule.
* L7 : longueur terreuse sur l'épaule pour remonter faire un relais sur becquet à droite du fil (II).
* A partir de là, on reste soit près du fil, soit un peu à droite en choisissant au mieux les passages pour arriver à la cime IV. Environ 100 mètres de dénivelé, praticables à corde tendue.


Descentes :

1 - En rappels sur l'arête. Les rappels ne sont pas les relais de la voie, ce sont des spits + chaînes inox près du fil de l'arête. Solution envisageable si on s'arrête à l'épaule. Déconseillée si on descend du sommet.

2 - Par le versant S de la brèche des cimes II et III. Descendre à la brèche III-IV par un rappel de 25 m, sur le coté sud du gendarme de la brèche. Monter à la cime III par des gradins faciles. Descendre à la brèche II-III par des marches terreuses. S'engager dans le couloir qui descend au sud avec prudence, jusqu'à apercevoir des cairns à gauche au niveau d'une brèche. Franchir la brèche. Environ 10 m sous cette dernière, on trouve un rappel équipé sur sangles : en 50 m, on atterrit sur une vire au-dessus de la combe de Cougourde qu'on gagne sans encombre, en longeant la paroi vers l'est (NB : le rappel est évitable en louvoyant de vire en vire). Compter 1 h du sommet à la combe de Cougourde.

3 - Poursuivre par la traversée des arêtes et descendre par la voie normale de la cime I (randonnée, aucune difficulté). La solution la plus esthétique si on a le temps et encore un peu d'énergie.