NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Tête de l'Empeloutier (2820 m)
Le vacarme de la Grande Muette.




Dans la troisième longueur, lors de l'ouverture.


Agréable escalade, un peu courte pour justifier le déplacement à elle seule, mais idéale pour compléter une journée de grimpe dans le secteur qui comporte deux autres voies : Une ébauche de débauche sur ce même sommet, 25 mètres à droite, et le Réveil des Nummulites au Greponnet, voisin. L'équipement partiel sur plaquettes demande à être complété par quelques coinceurs et friends. Les relais/rappels sont en place sur deux points et maillons.
La voie a été ouverte un jour d'exercice militaire dans le secteur, alors que la mitraille donnait une touche de gaieté à la montagne. Elle tire son nom de ce souvenir.


Fiche technique : Tête de l'Empeloutier, le vacarme de la Grande Muette.
Difficulté TD-. Assez soutenue dans le 5, avec un pas de 6a obligatoire mais bien protégé.
Ouvreurs Bruno Duquesnoy et David Gueyffier, le 19 juin 2008.
Point de départ Carrière sous le Pont de Clapouse, 2053 m.
Dénivelée 130 m pour les difficultés. 767 m du parking au sommet.
Equipement Goujons 10 mm. A compléter par coinceurs et friends.
Carte IGN Top 25, 3540 OT, Barcelonnette.
Horaire 2 h d'escalade.
Orientation Ouest.


La course clés en main

Accès routier : de Nice. Remonter la vallée de la Tinée jusqu'au col de la Bonette. Descendre sur la vallée de l'Ubaye jusqu'au Pont de Clapouse (2072 m) et garer la voiture 200 m plus loin, sous une carrière de pierres.

Approche : monter dans les éboulis et pentes herbeuses dans le vallon à l'est. Passer sous le rocher du Greponnet, la face ouest de l'Empeloutier se dévoile rapidement. L'attaque se situe 25 m à gauche du point le plus bas de cette face et de la voie Une ébauche de débauche, au pied d'une fissure marquée (1er spit visible). Environ 1 h 15.


Itinéraire :
* L1 : remonter la fissure, en sortir à gauche. Relais sur la vire. (35 m, 5+, 4 spits)
* L2 : traversée ascendante à gauche (5+, un pas de 6a) sur 25 m vers une grosse écaille suivie d'une dalle. Relais sur la vire qui suit. (45 m, 5 spits)
* L3 : remonter le long d'une écaille au dessus du relais (4+), traverser une vire droit au dessus puis aborder le calcaire gréseux. Le remonter jusque sous un surplomb de rocher pourri qu'on évite par un crochet à droite sur un pilier (5a). Relais sur la terrasse qui suit. (50 m, 5 spits)
* La suite est plus couchée et facile pour atteindre le sommet. Pas d'équipement en place.


Descente :
1 - Si on gagne le sommet, rejoindre le pied de la voie par un mouvement de contournement au nord.
2 - Si on s'arrête à la fin des difficultés (R3), descendre en trois rappels dans la voie.