NewsTopos SkiTopos AlpinismeConditions cascades de glaceConditions Mixte MontagneVTTPhotosPanoramasHistoriqueCuriositésVoyagesLiens
BiographieNewsletterContact
Cayres de Cougourde - cime III (2904 m)
Privé de Sortie




Joli passage de surplomb (5c) en deuxième longueur.


Comme son nom l'indique, cette belle voie en dalles ne sort pas au sommet. On y vient donc pour le plaisir de la grimpe sans se soucier de la descente de la cime III, toujours compliquée. On peut aussi y venir pour visiter les vestiges historiques qui servent d'équipement à cette voie, qui n'a de moderne que la catégorie. On ne se plaindra pas en L1 et L2 où quelques solides goujons ont été ajoutés, il y a déjà un certain temps, mais qui restent fiables. En revanche, passé le deuxième relais, un solide moral, une armée de coinceurs et quelques pitons seront vos alliés les plus chers. Les rares plaquettes sur autoforeuses à demeure datent de l'ouverture (1991) et la corrosion a fait son oeuvre. Celle de R5 a littéralement été désintégrée (chute de pierre ?) et le piton restant n'est pas fiable. Un rééquipement s'impose pour que ce bel itinéraire ne tombe pas totalement en désuétude.


Fiche technique : Cougourde, Privé de Sortie.
Difficulté TD. 6a obl.
Ouvreurs J.-J. Garriou et P. Pippolini le 17 septembre 1991.
Point de départ Le Boréon, parking supérieur. 1650 m.
Dénivelée 220 m de l'attaque au sommet.
Equipement Rare et vétuste. Coinceurs, friends, pitons indispensables.
Carte IGN 3741 OT Vallée de la Vésubie.
Horaire 2-3 h pour la voie.


La course clés en main

Accès routier : de Nice. Remonter la RN 202, direction Digne. A la sortie de Plan-du-Var, à droite après le pont, remonter la D 2565 jusqu'à Saint-Martin-Vésubie. De Saint-Martin-Vésubie, gagner le Boréon et le parking supérieur au bout de la route.

Approche : du parking, prendre le sentier du refuge de Cougourde. Gagner le refuge puis continuer au nord en direction du lagarot des Sagnes. Au lagarot, prendre à droite hors sentier, en direction de la face ouest et viser la barre qui paraît la moins difficile à gravir pour arriver au pied des voies (bien repérer le passage pour la descente aussi). L'attaque de la voie se trouve sur le pilier immédiatement à gauche de la grande fissure-cheminée séparant les cimes III et IV (spits visibles). 2 h à 2 h 30 d'approche.

Itinéraire :
* L1 : remonter le pilier (6a) puis sortir légèrement à gauche pour trouver le R1.
* L2 : traverser à gauche vers une dalle puis franchir le surplomb (5c) qui la domine. R2 en ascendance à droite après le surplomb.
* L3 : gravir la dalle, facile (3c) mais très exposée, qui suit. Pas d'équipement, protection difficile. R3 sous une grosse fissure.
* L4 : escalader la fissure à droite du relais (friends indispensables, 5c), continuer en légère ascendance à droite et forcer la dalle qui suit (3 spits, 5c). Relais sur une plaquette et une sangle à ajouter, sous un surplomb.
* L5 : monter en ascendance à gauche dans la dalle (5b), en sortir par une fissure. Le R5 étant hors d'usage, on trouve des becquets corrects 10 m à gauche sur la vire.
* L6 : gravir la dalle sur 5-6 m puis traverser horizontalement (3c) à gauche sur 20 m pour atteindre un relais de la voie Galaad sur une banquette.

Descente : tirer un premier rappel sur le dernier relais atteint, et descendre sur un contrefort important : le Cairn Jeannel. Il y a un second rappel sur le versant nord du contrefort, 15 m sous son sommet, qui permet de regagner le pied de la paroi.

NB : on peut sortir au sommet par la Directissime à la III, facilement rejoignable aux environs de son cinquième relais.